Dissoudre la peur de la mort

  • Le 06/05/2021

Vous trouverez ci-dessous un texte de Jean Pélissier, praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise, qui depuis plusieurs mois nous incitent à redevenir le capitaine de notre vie, et de cesser de nous laisser influencer par nos peurs, notamment la peur de la mort, qui n'est peut-être qu'une peur de vivre selon son âme.

Site internet Jean Pélissier                                     Chaine Youtube Jean Pélissier

DISSOUDRE LA PEUR DE LA MORT
 

Et si le sens de notre vie était de comprendre notre mort, de lui donner un sens ?

Nous avons la chance en tant qu’être humain d’avoir la faculté de méditer sur cette échéance inéluctable. Alors, ne la remettons pas au lendemain ! La méditation qui nous permet de nous mettre à l’écoute de notre âme peut nous en donner des compréhensions fulgurantes. La lecture des anciens textes, certaines initiations et l’aide de Maîtres peuvent nous être d’une très grande aide.

    En MTC, la peur de la mort est la cause émotionnelle première de l’apparition de quasi toutes les maladies internes.

Que nous lui donnions le nom de peur de la maladie, peur de la souffrance, peur de vieillir, cela revient au même. N’oublions pas que l’énergie de la peur vidange littéralement notre batterie des Reins qui est à la source de notre vitalité.

Nous avons déjà abordé ce concept métaphysique à la base même de la compréhension de la MTC, à savoir la notion d’âme spirituelle et d’âme corporelle. Ces hôtes en quelque sorte ne demandent qu’à vivre dans une maison bien rangée et propre pour avoir envie d’y rester.

Et si un des grands sens de la Vie était de nous mettre à l’écoute de notre âme, celle qui sait tout, qui est à même de nous donner les intuitions de Vie au travers de nos pratiques méditatives, de relaxation, de Qi Gong, de culture de l’instant présent. Et si le sens de la Vie était de nourrir notre âme par cette envie intuitive d’apprendre, de comprendre, de lire, d’écrire, et ce, jusqu’à notre dernier jour. En donnant ce sens à notre vie, petit à petit le concept de la mort se dissout pour donner naissance à celui d’un passage. Ce passage, où le corps physique, les émotions, notre ego, les attachements répulsions disparaîtront plus ou moins rapidement, mais où l’âme suivra son chemin.

Ce sont les enseignements princeps du taoïsme, mais aussi de toutes les philosophies et religions. Alors, attachons nous à aimer la vie, pour, lorsque notre temps sera terminé sur cette terre, aimer la mort.